spot_imgspot_img

Gabon : Cora Wood sauvé par le gong du Garde des Sceaux

L’affaire du vol de grumes par la compagnie forestière Corà Wood à Ogooué Wood&Food Trading dans la province du Moyen-Ogooué a été tranchée le 7 avril dernier par la ministre de la Justice, Pierrette Djouassa, qui a plaidé pour un arrangement amiable. La compagnie italienne a été exemptée des saisies bancaires mais devra encore payer plus de 23 millions de francs CFA pour les grumes volées.

Corà Wood s’en tire bien grâce à la médiation de la ministre de la Justice, Pierrette Djouassa, dans une affaire où elle était inculpée pour vol de grumes à la compagnie forestière Ogooué Wood&Food Trading.

Cette affaire qui opposait les deux compagnies forestières depuis le 17 novembre dernier pour des faits commis dans la province du Moyen-Ogooué où elles sont notamment installées, a été tranchée le 7 avril dernier par le Garde des sceaux, qui a plaidé pour un arrangement amiable.

Se rendant le17 novembre dernier sur son parc d’Atsié, à Lambaréné, le gérant de la société Ogooué Wood & Food Trading, Gabriel M’vouma Ndakissa, avait surpris un chargeur embourbé et une barge à moitié chargée appartenant à la société Corà Wood.

Le gérant de la société Ogooué Wood & Food Trading s’était alors décidé à appeler son collègue de Corà Wood pour lui demander des explications sur cette opération suspecte, lequel l’aurait menacé.

Gabriel M’vouma Ndakissa avait alors saisi le tribunal de première instance de Lambaréné, qui avait à son tour chargé les agents de la DGR et de l’inspection provinciale des eaux et forêts de se rendre sur les lieux pour vérifier les faits et établir un procès verbal.

Les grumes dérobées atteignent un cubage de 1400 m3 pour un montant évalué à près de 67 millions de francs CFA par la Société nationale de bois du Gabon (SNBG), qui avait des accords pour l’achat du bois de la société Ogooué Wood.

La compagnie inculpée a reconnu les faits qui lui sont reprochés et accepté de procéder au versement d’un acompte de 43,6 millions de francs CFA, et programmé le versement de la deuxième tranche à hauteur de 23,4 millions de francs CFA.

Mais la décision du Président du Tribunal de Lambaréné du 15 janvier dernier autorisant Corà Wood à poursuivre l’enlèvement des grumes sur le site d’Atsié avait provoqué la colère de monsieur M’vouma Ndakisse qui avait ensuite fait saisir les créances sur les comptes bancaires de Corà Wood.

Le 7 avril dernier, la ministre de la Justice a contraint la compagnie Ogooué Wood&Food Trading à annuler la saisie des comptes de l’entreprise italienne, qui devra encore payer les 23,36 millions de francs CFA pour compléter le prix des grumes volées.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
130FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES