spot_imgspot_img

Gabon: « La promotion du genre est en recul en Afrique depuis 2004 », Ndèye Rosalie Lô Ndiaye, conseillère en genre du NEPAD

La Conseillère en genre du Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique (NEPAD), Ndèye Rosalie Lô Ndiaye, a indiqué mercredi à Midrand (banlieue de Johannesburg, siège du Secrétariat du NEPAD) que « la promotion du genre est en recul en Afrique depuis 2004, après avoir connu des acquis au-delà des attentes quelques années auparavant », rapporte ce jeudi des sources de cette Institution. Pendant « une décennie, avant 2004, il y avait de l’enthousiasme dans la promotion de la femme africaine. On en était à un niveau qui dépassait les attentes », a dit Mme Ndiaye.

« Mais, cinq ans après (en 2009), on s’est rendu compte qu’il y a eu un recul dans la promotion du genre, en termes de droits sociaux, politiques et économiques des femmes », a-t-elle ajouté, donnant la République démocratique du Congo (RDC) en bon exemple dans ce domaine.

Elle a précisé que le département genre du NEPAD s’est mis au « défi de pérenniser les acquis, afin d’obtenir des avancées encore plus fortes, dans la promotion du genre. Ce que nous voulons, c’est que les femmes jouissent des droits économiques et politiques qui leur permettent de participer pleinement au développement de leu pays », a-t-elle dit.

« En améliorant la situation des femmes et en leur donnant ce qui leur revient de droit, a-t-elle expliqué, on aide à garantir une certaine sécurité dans nos différentes communautés ».

« Ce que nous voulons aussi, c’est que l’intégrité physique et morale des femmes soient préservées, que les femmes puissent intégrer les mécanismes de décision et apporter aux pays une valeur reconnue et bien appréciée de tous », a-t-elle poursuivi.

Mme Ndiaye, nouvellement nommée à son poste, s’engage à donner au département genre du NEPAD « de nouvelles orientations, en se basant sur ce qui y existait déjà ».

Le « Fonds NEPAD-Espagne pour l’autonomisation des femmes africaines », mis en place en 2007, bénéficie d’un financement de 10 millions d’euros (6,5 milliards de francs CFA) de la Coopération technique espagnole.

Ce Fonds a permis le financement de 46 projets répartis dans 23 pays africains, a dit Dr Rokhaya Ndiaye Fall, chargée des projets financés par le Fonds dans les pays francophones dont le Cameroun, le Mali, le Niger et le Sénégal.

Les organisations bénéficiaires de ces financements, dont Enda-Graf du Sénégal, interviennent dans la promotion de la bonne gestion des ressources environnementales, de l’éducation des femmes, du transport, etc.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
132FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES