spot_imgspot_img

Gabon: Des candidats au BEPC dressent des barricades sur la voie publique à Libreville

De nombreux candidats au Brevet d’études du premier cycle (BEPC), inscrits au centre du Lycée Jean- Hilaire Aubame Eyeghe, dans le sixième arrondissement de Libreville, ont dressé des barricades, sur la voie publique aux alentours dudit établissement suite à l’absence sur les lieux, des examinateurs aux épreuves sportives annoncées pour démarrer ce lundi. Avant le rétablissement de la circulation par les forces de l’ordre, il était quasiment impossible d’emprunter la rue, très sollicitée et située dans la zone industrielle de la capitale, du fait des barricades installées par certains candidats dans le but, ont-ils confié, d’exprimer leur mécontentement devant l’absence, à ce centre d’examen, des examinateurs et membres du jury.

« Nous avons pensé à cette solution pour attirer l’attention de ceux qui doivent s’occuper de nous, car depuis ce matin, nos camarades des autres centres ont été reçus; plusieurs ont même terminés leurs épreuves sportives aujourd’hui, contrairement à nous. Nous sommes inquiets » a expliqué Jean Rodrigue Ella, candidat au BEPC, session 2009.

Exprimez-vous!

  1. Il n’y a pas d’inconscience collective au Gabon. Une telle affirmation outre qu’elle est fausse me fait penser que son auteur ne voit pas plus loin que le bout de sa lorgnette. Si en effet une frange, négligeable du reste, de corrompus se faisant passer pour des jeunes sont aller se prosterner devant alain-ali, cela n’en fait pas l’ensemble des jeunes et encore moins tous les gabonais. Parler alors de l’inconscience collective…

    Je voudrais surtout revenir sur deux petites choses: La première concerne la fameuse prime d’incitation à la fonction enseignante (PIFE), dont les modalités d’octroi me paraissent obscures mais surtout, défier toutes les lois du bon sens. Quel est en réalité le fond de cette prime? Est-ce pour, comme son nom l’indique, « inciter » les jeunes gabonaises et gabonais à embrasser la carrière enseignante? Est-ce une mesure visant à récompenser ceux qui l’exercent ou alors c’est une mesure purement politique visant à céder au chantage des pseudos syndicalistes, notamment des leaders comme celui du SENA et la CONASYSED, qui se sont vendus au pouvoir? Le premier, dont le parcours n’a pas été des plus brillants durant ses passages au CEN, à l’ENS et même en qualité d’instituteur ou de conseiller pédagogique a été curieusement bombardé PCA adjoint de la CNGS alors que l’intéressé n’a aucune formation conséquente. Le second, qui vient de recevoir il y a quelques mois des centaines de millions(paraît-il) pour casser la dynamique unitaire de la grève, n’a pas non plus un passé que l’on puisse qualifier d’élogieux. En effet, ce mec s’est illustré dans son parcours professionnel par son absentéisme chronique; abandonnant chaque fois et à la moindre occasion, de pauvres gosses de 6 ou 7 ans dans une classe dont il était titulaire. C’est pourtant des individus de cet acabit qui aujourd’hui, font la pluie et le beau temps au pays. Bien que je sois très sensible au sort du personnel enseignant comme celui du personnel médical, il ne reste pas moins qu’aujourd’hui une véritable question se pose: quel est véritablement le rendement des enseignants, lequel mérite une récompense sous forme de prime? Si nos enseignantes et enseignants du secteur public (primaire et secondaire) avaient été efficaces, pensez-vous qu’il y aurait une telle floraison d’établissements d’enseignement privé? Professeurs, encadreurs pédagogiques de tous ordres délaissent volontairement les postes pour lesquels il perçoivent gracieusement chaque 25 du mois, un traitement de l’État pour aller enseigner au privé ou assurer le suivi des enseignants qui y exercent. Non seulement c’est à ces individus, manifestement dépourvus d’une éthique (à d’ailleurs se demander s’ils savent de quoi il s’agit)et de conscience professionnelle que l’on attribue une prime, mais encore, c’est eux qui tiennent nos enfants en otage!!! On récompense quoi? la médiocrité ou le travail? Avec ça, on ose dénoncer le régime Bongo et al. Faisons d’abord le ménage devant notre propre porte avant de nous adresser au voisin. De toutes les façons, il ne fait aucun doute qu’aujourd’hui, il y a complicité et roublardise entre les enseignants, les leaders syndicaux, qui au quotidien se rendent coupables des maux que je dénonce et de hauts responsables du ministère de l’éducation nationale; notamment l’ancien et nouveau secrétaire général de ce ministère; le DGEP, grand détourneur devant l’éternel (ses passages au LTNOB au Lycée Mba où il a mis le feu sont encore vivaces et mémorables dans l’esprits du commun des librevillois). Nous aspirons à un changement véritable; mais la tâche s’annonce rude avec des fonctionnements bongoïstes; c’est une gageure que de croire que des gens qui se sont complus dans l’esprit de facilité, la culture du détournement, du vol et des passe-droit vont du jour au lendemain devenir des saints. Pauvre Gabon et gabonais, je vous plains…

  2. je suis d’accord avec toi eloi,les leaders des enseignants ont recu de l’argent.je ne comprend pas que dans un pays aussi riche comme le gabon,l’education et la sante ne sont pas valorisees. quel est le role de l’unesco,oms au gabon.ces organisation doivent saisir la communaute internationale rien ne va au gabon. le pays est a terre. c’est revoltant et avec ca,il ya des jeunes qui demande a ali ben de se presenter.est que ces jeunes sont soucieux de leur avenir? l’argent de la corruption finis toujours et apres on n’a plus de dignite.un jeune qui vit dans la misere ,dans les matitis avec les rats sans eaux courante avec les moustiques,un jeune qui sait que s’il tombe malade aujourd’hui a plus de chance de mourir que de vivre,un jeune de l’uob peux t’il demander a ali ben de se presenter? non je ne pense pas.les gens qui veulent maintenir le systeme bongo par interet ou par peur doivent retenir une chose.quelque soit la duree de la nuit,le jour se leve toujours et lorsque ce jour se leve,SACHEZ QU’ON N’OUBLIT PAS LES REVES PARCE QU’IL FAIT JOUR. tout ca pour dire que le jour ou ce systeme tombera on va supprimer du pays tous ceux qui de loin ou de pres etait du systeme.croyez meme DIEU DANS LA BIBLE PROCEDAIT AINSI,ON APPELE CA VOUER PAR INTERDIT.les jeunes qui ont crier sur SARKOZY,les jeunes qui ont demander a ali ben de se presenter, ceux qui avaient fait une marche pour dire de laisser le feu president BONGO tranquille dans l’affaire des biens mal acquis; je dis a ces jeunes qu’il ya des archives on vous pointera du doigt comme on l’avait a pierre du temps de JESUS, POUR DIRE, TOI AUSSI ON T’AVAIT VU SOUTENIR LE REGIME BONGO! JE VOUS DIS PIERRE A PU ETRE EPARGNE MAIS VOUS VOUS NE LE SEREZ PAS.LES PASTEURS ET HOMME DE DIEU QUI ONT LOUE BONGO ET PERCU DE L’ARGENT DE SA PART VOUS AUSSI VOUS NE SEREZ PAS EPARGNE ET VOTRE SORT SERA PIRE CAR VOUS AVEZ VENEREZ LA CREATURE AU LIEU DU CREATEUR.

  3. La haine tous azimuts, en vrac on insulte les gabonais, les familles, le gouvernement, etc, êtes vous réellement des patriotes? Le Gabon n’a pas besoin de haine, mais d’hommes et de femmes solides qui proposent des solutions concrètes aux problèmes socio-économiques qui minent notre nation. De même, le peuple n’a pas besoin d’informations fondées sur des rumeurs, il paraît que, il parait que, soyez vigilants, etc… Quelle petitesse d’esprit! Les luttes politiques qui se déroulent dans les coulisses concernent les partis politiques tous confondus qui résident en terre gabonaise, les autres « partis » de la toile, donc par essence virtuels, s’excluent brillamment de par leur absence criarde dans le paysage politique de notre pays, Mengara, Ekogha, Ben Moubamba, etc, et autres pseudo « opposants » crées de toutes pièces par les médias occidentaux. Faites des propositions constructives et aller les défendre regroupés en syndicats ou association auprès de l’Assemblée Nationale, former des partis politiques qui pourront au fil du temps construire un gabon fort… Le reste c’est du bruit!

  4. L’inconscience collective des Gabonais me fait peur. Le régime de Bongo nous a habitué à subir; et visiblement le bien être nous ennuierait beaucoup; on préfère vivre avec le déjà vu,même s’il est atroce. Nous savons tous que Bongo et les siens ont détruit notre beau petit pays, par conséquent nous ne devons pss permettre à Ali BEN de succéder à son père. Je vous le dis cher compatriotes, Ali est pire que son père; il déteste tous les Gabonais sans exception pour ne lui avoir jamais considéré comme un vrai Gabonais. Tous ceux qui l’entourent sont de vrais hypocrites; ils savent que c’est un véritable sanguinaire et qu’ils écrasera assurément toutes leurs familles aussi, une fois qu’il aura le pouvoir. Ne soyons pas naïfs chers compatriotes. Nous devons refuser cette mort lente que nous a imposé le régime Bongo depuis 42 années.

    Que Dieu bénisse le Gabon.

  5. Salut,
    quand ont vous dit que le domaine de l’education scolaire est bien pourri dans notre pays,les parents d’eleves dorment.Je met en cause ( parents,le ministere de tutel et enfin les enseignants)on a beau dire que les choses ne sont pas faciles car tout va de travers dans ce pays.s’il vous plait soyez conscient que rien ne va et remettons vite les pendules a l’heure avant que nous tombions tous par les tetes.

    Imaginons un eleve passant le fameu BEPC,qui n’a premierement pas eu de cours dans les matieres dont il doit composer et en plus il serait soit disant nee un 29 juin de la meme annee qu’il passe sont examen pensez vous que le secretariat du ministere de tutel est dans l’enorme des ses competences d’etre assise a cote du ministre? voyons que tout le systeme est malade et qu’il faut tout refaire.encore que dans les pays voisins les autres sont aux resultats des ces memes examens nous nous ne sommes que dans le denombrement des listes!! pouf qui t’a dire que ces enfants depuis qu’ils sont dans ces etablissements ce sont fait inscrire avec des faux actes de naissance? de facon on a pas encore fini de tout voir et entendre!!!!

  6. au Gabon il ya beaucoup de problème aujourd’hui on demande aux enseignants de reprendre les cours alors que le minimum n’a pas été fait. les liste additives affichées hier ne correspodent pas au nombre d’enseignant n’ayant pas percu la prime incitative. que faire reprendre la craie n’ayant rien percu? cependant on nous demande de sauver l’année malgré les perturbations …il ya un véritable problème le système bongoiste perdure et Rose subit trop de pression elle n’est pas à la hauteur.je pense que dans notre petit pays très riche nous allons vers le cimetière et comme nous avons les yeux pour voir ce qui se passe nous acceptons cette situation c’est qu’elle nous convient ne nous plaignons plus. Mangara aujourd’hui malgré tout le seul que j puisse soutenir dans sa lutte moi j suis à lbv et je comprends ton exil Bongo devait t tué si tu étais rentré. mais sache une chose Ali et sa bande sont animés d’une grande colère pour te rayer de la planète fais gaff. pour mes frères enseignants je suis persuadé que vos leaders ont recu les miettes soyez vigillant

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
130FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES