spot_imgspot_img

Woleu Ntem : Les mesures urgentes du gouvernement dans les 72 heures

OYEM : Le ministre de l’Intérieur chargé de la prévention et des calamités, Jean François Ndongou a annoncé, mercredi, que le gouvernement va apporter, dans les 72 heures, des mesures urgentes aux populations sinistrées d’Oyem après le passage d’un violent orage. qui s’est rendu hier sur les lieux du sinistre à Oyem où un violent orage s’était abattu dans la nuit de lundi à mardi, causant d’importants dégâts matériels.

Le constat est unanime : poteaux électriques détruits, panneaux publicitaires et toits emportés, maisons inondées… c’est ce qu’a laissé un orage d’une rare violence qui a ravagé 174 habitations dans la ville d’Oyem. Plusieurs personnes passent leurs nuits à la belle étoile depuis deux jours. D’Akouakam à Mont-Miyélé, en passant par Angoné, Adjougou, le centre-ville… plusieurs maisons ont perdu leurs toits.

C’est également le cas par exemple des camps de la Brigade de gendarmerie et de la police construits dans les années 60. Cet orage n’a pas non plus épargné l’école catholique Saint-Eloi dont la toiture a été emportée. La direction de l’établissement a annoncé l’arrêt momentané des cours jusqu’à lundi prochain. Les élèves sont contraints de suivre les cours dans des églises. Sur le terrain, des techniciens de la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG) sont à pied d’œuvre pour rétablir les câbles endommagés. Plusieurs autres techniciens en provenance de Libreville viendront également en renfort, selon la direction de la SEEG à Oyem.
C’est donc après avoir été alerté par les autorités locales que le ministre de l’Intérieur, en charge des calamités naturelles, Jean-François Ndoungou, s’est rendu hier dans cette ville pour évaluer les dégâts. Au terme de cette visite qui a duré environ 5 heures, Jean François Ndoungou a dit avoir fait un constat désolant, avant d’annoncer que des mesures seront prises dans un délai de 72 heures.
Le patron de ce département ministériel qui était accompagné des représentants des ministères des Affaires sociales, du Budget, des TP, de l’Energie et des représentants du HCR a sillonné toutes les maisons qui ont été durement frappées par ce vent. ’’C’est un constat désolant. Nous allons prendre des dispositions dans les 72 heures à venir. Nous n’allons pas les laisser dans des situations aussi difficiles dont j’ai été témoin. Il faut trouver des moyens pour qu’ils se relogent’’, a assuré le ministre de l’Intérieur.

’’L’arrivée du ministre de l’Intérieur a été une satisfaction non seulement pour moi qui suis le premier magistrat de la ville mais aussi pour les compatriotes touchés par cet orage’’, a souligné pour sa part Rose Allogo Mengara, maire de la commune d’Oyem. Après avoir eu une séance de travail avec les autorités de la ville, M. Ndoungou a regagné Libreville hier en fin d’après-midi. Une équipe est chargée d’enregistrer et de produire des données chiffrées.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
132FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES