spot_imgspot_img

L’exploitation du sable de mer fait des ravages écologiques au Cap Santa Clara

L’exploitation du sable de mer au large des côtes du Cap Santa Clara à l’extrême nord de Libreville a occasionné d’énormes dégâts écologiques et matériels dans cette localité, en raison de l’avancée fulgurante de la mer dans le continent, a constaté sur place un journaliste de l’AGP.

Visiblement, plusieurs maisons construites il y a longtemps à des centaines de mètres de la plage ont déjà été détruites par les eaux qui avancent chaque année davantage dans le continent, à cause de l’exploitation abusive du sable de mer.

Outre des maisons, des cases touristiques érigées au pied de l’eau et des arbres qui colonisent les zones sablonneuses ont été également dévastées par les eaux.

‘’Nous regrettons cette situation et d’ici quelques années, une grande partie de ce village sera envahie par les eaux ’’, a déclaré Marcel Nkombouet, un notable , avant d’ajouter que tout ce désordre écologique est causé par les hommes.

Certains notables, conscients des dangers qui guettent les habitants de cette contrée ont commencé à placer de grosses pierres et des sacs de sable au bord de la mer pour stopper les eaux.

Cette solution au regard des spécialistes en environnement est très précaire. Il serait mieux de construire de véritables murs en béton le long de la plage et accentuer la sensibilisation, voire la répression vis-à-vis des exploitation de carrière de sable de mer qui sont à l’origine de ce désastre écologique.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
132FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES