spot_imgspot_img

Gabon : Ntoutoume Emane enfonce ses leaders syndicaux

Eclairé l’opinion sur la crise social qui a secoué la mairie de Libreville, était l’objectif de la conférence de presse tenue le 3 août par l’édile de la capitale gabonaise, Jean François Ntoutoume Emane. Le maire de Libreville est notamment revenu sur l’incarcération des leaders syndicaux de son administration.

Au terme de plus de trois mois de grève à la mairie de Libreville, les leaders syndicaux de cette institution ont été incarcérés le 22 juillet. A l’occasion d’une conférence de presse tenue le 3 août à Libreville, le maire central Jean François Ntoutoume Emane a évoqué les raisons des arrestations du président du Syndicat des agents de la mairie de Libreville (SYAML), Alexandre Nzengui et Olui Nzué Memine, secrétaire général de l’Action pour le renouveau municipal (ARM).

Qualifiant le syndicalisme de «profession noble», Jean François Ntoutoume Emane a indiqué que «Alexandre Nzengui et Olui Nzué Memine sont des agitateurs agissant en toute illégalité. Ces syndicalistes se sont illustrés par des actes suffisamment répréhensibles pour être enfermés. Ils sont coupables du blocage des activités de l’Hôtel de ville».

«Olui Nzué Memine a commencé ses agitations depuis l’université Omar Bongo. Arrivé à la mairie avant que je ne vienne à la tête de cette institution, monsieur Olui a repris ses agitations pour bénéficier des promotions à titre exceptionnel», a souligné Ntoutoume Emane, affirmant que ce dernier «a détourné 4 millions de francs CFA pendant l’organisation de la fête du 17 août 2008».

Il est également reproché aux syndicalistes d’avoir subtilisé et exposé à l’Hôtel de ville de Libreville, il y a plus de 4 mois, le corps de leur collègue décédé, alors que les agents municipaux étaient en grève. Ils réclamaient à cette époque le paiement des arriérés de salaires et l’amélioration de leurs conditions de travail.

Pour le moment Alexandre Nzengui et d’Olui Nzué Memine croupissent à la prison centrale de Libreville, en attendant la rentrée des juridictions gabonaises, actuellement en vacances. Et on saura si les allégations de l’édile de la capitale seront validées par la justice.

Exprimez-vous!

  1. NTOUTOUME EMANE: es-tu vraiment normal? un vieux et gros CON comme toi doit s’abstenir de venir dire des débilités en public. Des vieux comme vous on dirai que vous avez bani le sentiment de honte dans vos têtes. Les dougourous pdgistes que vous êtes, et qui chantent partout les bêtises comme émergence ou Etat de droit, dans quel Etat de droit avez vous vu les personnes être condamnées par le fait d’une simple déclaration d’un maire?
    Monsieur NTOUTOUME EMANE alias jacqui 1000 diplômes je suis certain qui tes 1000 diplômes ne te servent qu’ à dire des inepties ou à voler. Un petit rappel dans un Etat de droit:  » toute personne est présumée inocente jusqu’à ce que la justice(un tribunal) lui est déclarée coupable ».
    Il serai très sage pour des gens comme vous de faire très très attention car dans vos bulles en carton vous ne vous rendez même pas compte vous vivez la fin de votre système usé et pouri du papa et bébé « BONGONDIMBAISME »….

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
129FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES