spot_imgspot_img

Fait- divers / Ondo Ndong Daniel, ancien conseiller du ministre des Transports aux arrêts pour faux

Ondo Ndong Daniel, ancien Directeur national de la météo, puis ancien conseiller du ministre des Transports, a été arrêté pour faux, usage de faux et usurpation d’identité, par la Direction Générale de Recherche de la Gendarmerie nationale et sera présenté ce mardi devant procureur de la République pour répondre de ses actes.

Haut cadre de l’administration gabonaise, ce compatriote d’une cinquantaine d’années, père de cinq enfants et grand père de deux petits-fils, falsifiait les actes de naissances les certificats d’admission au baccalauréat, les attestations d’emplois signés du Secrétaire général du gouvernement, les certificats de résidence, des attestations de prise en charge pour la France et des autorisations d’absence…

Selon des informations recueillies auprès des enquêteurs, de ses aveux, il s’agit une activité qu’il exercait depuis 2008 en bénéficiant de la complicité des services des éléments de l’ex-gare routière de Libreville, spécialisés dans le faux.

La DGR a réussi à mettre la main sur le trafiquant à la suite d’une affaire conclue avec dame Luce M. qui a mal tournée et qui devait lui permettre d’avoir une autorisation de sortie pour la France où elle devait s’y rendre pour faire des courses. L’homme qui agissait avec une certaine assurance a en effet garanti à sa victime la sortie de son document dans quelques semaines contre une somme de 150.000 francs CFA.

Quelques autres semaines plus tard, il va revenir à la charge en prétextant qu’il est confronté à des problèmes pour la confection du dossier. La jeune dame va à nouveau lui verser 150.000 francs CFA.

Les choses, se déroulant apparemment sans anicroches, vont même permettre à la jeune femme de passer un entretien au consulat de France. Un rendez-vous lui sera donné pour le lendemain. Dès lors, ne comprenant exactement les raisons pour lesquelles elle devait encore revenir au Consulat de France, dame Luce M. va alors appeler son « facilitateur » qui lui dira de ne pas honorer à ce rendez-vous.

A son tour désormais inquiète, la jeune femme lui répondra simplement en stipulant que « je ne peux le faire vue que c’est mon identité qui est là-bas ». Elle se rendra donc comme prévu à ce rendez-vous et sera arrêtée par les éléments de la gendarmerie qui avaientt été au préalable alerté par le Consulat de France.

La jeune dame passera une nuit en cellule avant d’aider les enquêteurs à mettre la main sur le faussaire, à la suite d’un stratagème bien orchestré.

En effet, la femme va appeler le faussaire pour lui dire qu’elle a obtenu son visa de sortie et aussitôt l’homme va sauter sur l’occasion en déclarant : « je t’avais dit que tu obtiendras ton visa. Mon ami m’avait déjà appelé pour ça ». À la suite de cet échange, il va demander à la femme en guise de récompense, 100.000 francs CFA en plus. Rendez-vous a donc été pris sous la directive des agents.

Une fois au lieu du rendez-vous, il sera saisi par la gendarmerie puis interrogé avant de tout avouer.

L’intéressé qui a reconnu tous les faits qui lui sont reprochés a souligné qu’il le faisait pour aider les autres qui, selon lui étaient pour la grande majorité ses connaissances.

Cet homme pourtant, un exemple aux yeux de beaucoup de citoyens, haut fonctionnaire de la République sera présenté devant le procureur de la République pour répondre de ses actes.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,851FansLike
130FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES