spot_imgspot_img

Un week-end de la pentecôte meurtrier sur les routes de Libreville et ses environs

Trois enfants tués par un véhicule sur la route nationale, un étudiant fauché par une automobiliste à l’entrée principale de l’Université Omar Bongo (UOB) à Libreville, un piéton grièvement blessé au carrefour Sogatol: le bilan du long week-end de la pentecôte a été particulièrement lourd sur les routes de Libreville, la capitale, et ses environs.

Le macabre décompte a commencé le samedi 11 juin 2011, lorsqu’un étudiant, inscrit en master professionnel en aménagement du territoire, au département de géographie, a été mortellement fauché devant l’entrée principale de l’UOB, alors qu’il rentrait d’une veillée mortuaire à 2h00 du matin, à bord de son scooter.

Une fois informée du drame à son réveil, la communauté estudiantine est entrée dans une colère majuscule qui s’est traduite par quelques débordements : barricades érigées devant l’entrée principale de l’université, sit-in sur la voie publique au lieu de l’accident, circulation perturbée pendant une bonne partie de la journée sur le boulevard Léon Mba..

Rendues sur les lieux, les forces de l’ordre sont restées à une distance raisonnable des manifestants, a indiqué le conseil rectoral, dans un communiqué publié mardi à Libreville, en guise de mise au point sur l’accident.

Le communiqué indique que les autorités rectorales oeuvrent, depuis lors, dans le sens de ramener la sérénité dans la communauté estudiantine et appelle les enseignants, les personnels administratifs, techniques et de service et les étudiants à poursuivre les activités pédagogiques, administratives et de recherche dans le calme et la sérénité.

Le deuxième accident dans lequel ont péri trois enfants, dont deux frères, est survenu dimanche dernier à Okolassi, un village situé sur la route nationale, à 33 km de Libreville.

Le drame s’est produit lorsque le conducteur d’un véhicule qui roulait à vive allure, a perdu le contrôle de ce dernier. Quittanr la chaussée, le véhicule est allé faucher les trois enfants qui étaient à la recherche d’un ballon de football qu’ils avaient égaré dans les fourrées au bord de la route nationale.

Dans sa course folle, le véhicule a même arraché un poteau électrique de la Société d’énergie et d’eau du Gabon (SEEG).

La cinquième victime enregistrée du week-end meurtrier est un homme d’une quarantaine d’années, grièvement blessé au bras, au cou et aux côtes, par un véhicule au carrefour Sogatol, sur la voie express menant à Owendo (banlieue sud de Libreville), alors qu’il sortait d’un séminaire religieux.

Selon des sources concordantes, l’infortuné se trouve dans un état comateux au Centre hospitalier de Libreville (CHL).

En revanche, d’importants dégâts matériels ont été enregistrés dans la collision entre une Mercedes et une BMW au rond point de la Démocratie-carrefour Nzeng-Ayong.

Secourus par les sapeurs pompiers, les blessés, dont un couple qui se trouvait à bord de la BMW emboutie par la Mercedes, ont été acheminés à la polyclinique El Rapha.

L’excès de vitesse est le dénominateur commun de tous ces accidents de la circulations, selon des témoins oculaires.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,848FansLike
130FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES