spot_imgspot_img

Gabon : 4,8 milliards de francs CFA pour la mairie de Port-Gentil

Après deux ans de crise, la mairie de Port-Gentil a voté, le 22 août, une autorisation spéciale des dépenses de la commune, arrêtées à 4,8 milliards de francs CFA. Deux semaines après l’élection de Bernard Apérano, nouvel édile, l’Hôtel de ville de la capitale économique peut enfin achever plusieurs projets majeurs laissés en suspens.

A l’issue du conseil municipal extraordinaire convoqué le 22 août à Port-Gentil par Bernard Apérano, nouveau maire de la ville, les 63 conseillers municipaux ont adopté à l’unanimité le montant de 4,8 de francs CFA correspondant à la partie «investissements» d’un projet de budget primitif rejeté au mois de décembre 2010.

Depuis deux ans en effet, une majorité des conseillers municipaux, ayant retiré leur confiance à l’ancien maire André Jules Ndjambé, n’avaient plus voté le budget communal et conditionnaient ce vote au remplacement du maire récemment substitué. Aux termes de la loi 15/96 du 6 juin 1996 relative à la Décentralisation, la conséquence d’un rejet du budget par un conseil municipal se traduit par la reconduction du budget de fonctionnement de l’exercice précédent, la collectivité étant ainsi privée, pour l’exercice en cours, du budget d’investissement.

Cependant, malgré un rejet du budget de l’exercice 2010, le Conseil d’Etat avait estimé que ce rejet avait été motivé par des considérations politiciennes et avait autorisé l’exécution du budget dans son entièreté. C’est donc la partie «fonctionnement» du budget 2010, qui s’élevait à plus de 6,2 milliards de francs CFA, qui est exécutée depuis le 1er janvier 2011. Ainsi, après le récent conseil municipal extraordinaire, la capitale économique sera autorisée à dépenser, en plus des 6,2 milliards, le budget de fonctionnement qui lui faisait défaut, autrement dit les 4,8 milliards.

Selon Bernard Apérano, cette manne servira prioritairement à achever la construction de la mairie du 2e arrondissement et celle d’un établissement préscolaire du 4e arrondissement, à poursuivre les travaux du marché du Grand-Village, ou encore à réaliser des voiries dans le 1er arrondissement.

Toutefois, a poursuivi l’édile, «d’autres projets, qui constituent la plus importante part du budget sollicité, englobent de nouveaux projets et font l’objet des délibérations qui sont soumises à notre organe délibérant», a poursuivi l’édile. Notamment la construction de la résidence officielle du maire, la dotation en mobilier de bureau et moyens de locomotion de certains services municipaux, la réhabilitation de divers ouvrages communautaires dans les arrondissements.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,858FansLike
129FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES