spot_imgspot_img

Les Panthères : un modèle d’unité nationale

Le président de la République, Ali Bongo Ondimba, a salué hier le sens de l’unité de l’équipe nationale du Gabon, ‘’les Panthères’’, lors d’une réception du onze national au palais du bord de mer, au lendemain de son élimination à l’étape des quarts des finales de la Coupe d’Afrique des Nations (CAN) de football 2012.

Le président de la République a reçu hier au palais du bord de mer l’équipe nationale du Gabon, ‘Les Panthères’’, après sa sortie de la coupe d’Afrique des Nations (CAN) 2012 à l’étape des quarts des finales disputées contre le Mali (1 – 1 puis 5 tirs contre 4). Même si le rêve des Panthères du Gabon et partant de tout un peuple s’est brisé, le chef de l’Etat, Ali Bongo Ondimba et son épouse, Sylvia ont tenu à rendre un hommage mérité aux joueurs et à l’encadrement technique de l’équipe nationale du Gabon. C’est fut donc un moment d’intense plaisir que les plus hautes autorités ont partagé avec les représentants du Gabon dans la plus grande compétition de football africain. Dans son propos de circonstance, le chef de l’Etat, s’est réjoui du travail accomplie et de la face que le Gabon a pu montrer au monde entier en organisant la Coupe d’Afrique des nations. Les infrastructures réalisées et la couverture médiatique a précisé Ali Bongo Ondimba sont là pour rappeler l’importance de l’évènement.

S’agissant de la prestation des ‘’Panthères’’, Ali Bongo Ondimba, a indiqué que l’équipe du Gabon a fait vivre en spectacle et en moments forts tout un peuple. Cette détermination des Panthères du Gabon a franchi les frontières du pays et même celles de l’Afrique. Si beaucoup d’encre et de salive ont coulé sur la préparation de l’équipe nationale du Gabon, le Président de la République a réaffirmé son ambition de croire à cette équipe.

Malgré les différentes récriminations, les Panthères du Gabon ont pu affirmer leur patriotisme devant leur territoire national et devant leurs parents. Pour une équipe qui n’était pas favorite sur le papier, le chef de l’Etat a salué la détermination, le courage et le sens de l’unité de ce groupe. A travers leurs différentes prestations, Ali Bongo Ondimba a salué le soutien du peuple gabonais. Un contrat de confiance qui a permis à cette équipe d’avoir le sens de la victoire : ‘’ceci montre bien, encore une fois, que lorsque nous sommes tous et toutes unis, nous faisons des bonnes choses’’ a affirmé Ali Bongo. Si l’unité du Gabon s’est faite montre autour des victoires engrangées par les Panthères du Gabon, le président de la République a tout de même indiqué que la même unité devrait davantage habiter l’ensemble des Gabonais autour des évènements malheureux. Poursuivant son propos, le président de la République a demandé à l’ensemble des joueurs de l’équipe nationale de ne pas avoir peur de l’échec.

Comme il sait bien le dire, Ali Bongo Ondimba a saisi cette occasion pour donner des conseils aux joueurs : ‘’l’échec vous amène souvent à ne pas accepter de participer à une compétition et ce n’est pas le seul échec que nous rencontrerons’’. A l’image d’un trésor caché, le parcours d’un être humain pour aller le chercher est parsemé d’embûches et de réussite. Pour Ali Bongo Ondimba, l’échec que le Gabon a essuyé doit se transformer en expérience qui se traduit par un gain. Ce qui est important au sortir de l’échec a indiqué le chef de l’Etat est de se relever et faire face de l’avant. Avec la grande prestation de l’équipe nationale, le chef de l’Etat a compris que l’heure est désormais arrivée pour les grands efforts ‘’l’étape que nous venons de franchir doit nous amener à poursuivre les efforts au niveau des jeunes, benjamins, cadets et juniors pour arriver aux équipes séniors’’, a-t-il précisé.

Cette promotion du football doit se faire avec la participation de toutes les forces vives de la Nation. A l’endroit de Pierre Emérick Aubameyang, le président de la République a pris l’exemple des grands joueurs qui se sont lancés sans succès à cette épreuve, l’exemple de Michel Platini à l’Euro 86, de Roberto Baggio au Mondial 90 et ceux de Didier Drogba et de Samuel Eto’o en phase finale de coupe d’Afrique 2008 sont illustratifs de cette difficulté non sans oublier ceux qui ne les tiraient pas. C’est avec une satisfaction manifeste que le chef de l’Etat a demandé à cette équipe de continuer à multiplié les efforts déjà déployés tout en restant unis.

Aimé Sancère Nzengui

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
132FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES