spot_imgspot_img

Le journal municipal de nouveau dans les kiosques

Avec une nouvelle appellation “Notre Cité’’, le premier numéro de ce magazine dont l’objectif est de remettre le Librevillois au cœur de l’actualité municipale et de l’information sur sa ville, a été présenté au public par le maire de Libreville, Jean François Ntoutoume Emane.

L’hôtel de ville de Libreville publiait de façon irrégulière un journal appelé ‘’La Cité’’ et parfois ‘’La Cité Bouge’’ qui a d’ailleurs fini par disparaître totalement de l’espace médiatique gabonais. Ainsi, ce magazine a changé de nom. Il s’appelle désormais “Notre Cité’’. Le premier numéro de sa publication a été présenté au public dernièrement par l’édile de Libreville, Jean François Ntoutoume Emane, en présence de la Miss Gabon, Ada Meyo. Après le mot de bienvenue du Secrétaire général de la mairie, Jean Marie Mboumbou Makanga, le premier magistrat de la ville a dévoilé la nouvelle philosophie de l’hôtel de ville quant à la relance dudit journal. Selon le maire, la communication qui est en quelque sorte le prolongement du langage est un puissant facteur de socialisation et de développement une société. ‘’Sa nécessité nous a, de ce fait, amenés, après notre installation à la tête de la commune, à nous préoccuper de son meilleur fonctionnement au sein de notre institution et de notre communauté municipale. Nous nous sommes attachés ainsi à moderniser les locaux et les équipements de notre Radio, ‘’La Voix de la Cité’’. Mais avant de passer à l’installation d’une télévision communale, il nous était plus facile, affaire de coût, de relancer et de réactualiser notre organe de presse écrite, tombé en léthargie depuis belle lurette’’, a-t-il dit.

Pour Ntoutoume Emane, le journal s’appelle désormais ‘’Notre Cité’’. Appellation par excellence, chacun, personnel municipal, citadin résident, touriste de passage, devra se retrouver dans cette appropriation collective et dans cette nouvelle dynamique municipale. Sa parution a été ramenée d’un épisodique et aléatoire trimestriel, semestriel, voire annuel, à un ambitieux bimestriel. Il se veut donc plus attrayant et c’est pourquoi son savant lifting ne s’est pas limité à son seul système d’identification visuel. Il est de toute évidence, mieux structuré que les précédents, car un effort particulier a été mis quant à son contenu, lequel vise à être plus informatif, plus instructif, plus éducatif et, comme on dirait, plus dans l’air du temps. L’objectif assigné à l’équipe rédactionnelle bien au fait des problèmes de la Cité, très intelligente et très dynamique, est de remettre le librevillois au cœur de l’actualité municipale et de l’information sur sa ville. Il faut quelques innovations apportées notamment la création des rubriques ‘’Diasporama’’ et ‘’Environnement’’.

En effet, selon le maire, la tradition d’accueil et d’hospitalité de notre pays étant historiquement et universellement établie, Libreville est devenue, au fil de son évolution et de son expansion, une ville réellement cosmopolite. C’est el sens que les autorités municipales ont voulu donné à la création de cette rubrique, laquelle devrait dresser tous les deux mois le panorama de l’actualité la plus marquante de cette dynamique diaspora. Aussi, au regard de l’importance prise par les problèmes d’environnement au niveau mondial, et à la lumière du leadership tenu par notre pays par rapport à ces questions sur le plan régional, le journal se doit de marquer significativement la place que leur accorde l’ensemble des autorités municipales et des acteurs étatiques et non étatiques.

Jean Marie Nang Bekale

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
132FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES