spot_imgspot_img

Le Commandant en chef des forces de police nationale en visite à la préfecture de police de Libreville

Le Commandant en chef des forces de police nationale, le général Léon Mistoul a démarré ce mercredi à Libreville, sa tournée de prise de contact officielle des différentes casernes sous son commandement, par la préfecture de police de la capitale gabonaise (commissariat central).

Dans son allocution circonstancielle, le chef de la police nationale, a exigé un comportement responsable visant à redorer le blason de la police nationale en tout temps et en tout lieux, partant du port de la tenue vestimentaire à la coiffure en passant par le comportement en service.

Le commandant en chef des forces de police nationale qui n’a pas caché son mécontentement face à l’attitude actuelle des éléments de la police a affirmé : « je veillerais personnellement au respect de ces directives ».

Très souvent décriée dans la capitale gabonaise, la police nationale a besoin d’être ramenée à l’ordre et c’est le sens des mots du Commandant en chef de la police nationale.

Poursuivant dans sa lancée, il a clairement fait comprendre aux agents qu’il entend éradiquer le racket des usagers de la voie publique lors des contrôles. « À partir de maintenant, plus de bureaux d’amandes à la préfecture de police, l’argent devra désormais être reversé directement au trésor public », a-t-il dit.

L’objectif de cette mesure est d’éviter que les agents continuent d’encaisser directement l’argent en espèces lors des opérations de contrôles sur la voie publique.

« Arrêtez les interpellations fantaisistes et arbitraires, car cela n’honore pas notre police que nous avons délibérément choisis de servir » a-t-il conseillé.

Cependant, le général Léon Mistoul a félicité quatre éléments : dont un lieutenant et trois sous brigadiers qui, selon lui, brillent de part la qualité de leur travail et par leur comportement.

Ces derniers ont reçu des médailles et des lettres de félicitation, en présence de l’ensemble de leurs chefs et de leurs alter egos.

Aussi, en posant cet acte, le général a donné un signal fort de ce qu’il attend du reste des agents de la police nationale.

Après ce cérémonial, le général a fait le tour du propriétaire et constater de visu, les conditions dans lesquelles, les agents travaillent au quotidien.

Ce jeudi, le général sera à la Fopi pour le même exercice.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
132FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES