spot_imgspot_img

Les voleurs de la Fegafoot : qui a mangé les primes des Panthères U-23?

Avant de dévoiler la liste des 22 joueurs retenus pour défendre les couleurs du Gabon à Londres, Claude-Albert Mbourounot, le technicien de la sélection olympique de football, a égrené les maux qui entachent la préparation ainsi que le moral de son groupe. Un réquisitoire contre la Fegafoot caractérisé par la disparition des primes destinées aux joueurs et au staff, champions d’Afrique U-23 au Maroc, en décembre dernier.

Claude-Albert Mbourounot a déploré le fait que ni les joueurs, ni les encadreurs, n’ont reçu les primes de champion d’Afrique U-23, alors que cette manne a bel et bien été versée dans les caisses de la Fédération gabonaise de football (Fegafoot). «Selon certaines sources fiables, la Confédération africaine de football (CAF) aurait déjà versé l’argent lié au titre de champion d’Afrique U-23 à la Fegafoot. Jusqu’à présent, nous ne savons malheureusement pas dans les mains de qui cet argent a atterri», a affirmé le sélectionneur, relayé par Gabon Matin.

Une situation qui traduit la «mafia» qui règne au sein de la Fédération gabonaise au détriment des sportifs, et sans que les plus hautes autorités n’y prenne garde. Le technicien des Panthères en a également rajouté une couche avec la préparation tronquée des joueurs, dont le programme initial n’a pas exécuté, les moyens n’ayant pas été débloqués alors que ceux-ci étaient disponibles.

«Il y a comme une sorte de malaise au sein de l’équipe. Les esprits sont au rabais, car on ne peut pas comprendre et expliquer un tel comportement vis-à-vis des encadreurs que nous sommes, qui ont rempli leur contrat, mais sont tout bonnement déconsidérés», a regretté Claude-Albert Mbourounot. «Je ne sais pas pourquoi on évite de parler d’argent, alors que cela est nécessaire. Tenez, on ne sait même pas à combien les primes ont été fixées pour les JO. Or, avant d’aller en guerre, on fait d’abord le point pour voir de quels moyens on dispose», a-t-il poursuivi.

Les quelques responsables de la Fegafoot présent à conférence de presse n’ont pas daigné se pencher sur cette question, à juste titre d’ailleurs. Car quelles raisons auraient-ils bien pu donner ? Par ailleurs, à quand les sanctions contre les hauts responsables de cette institution, seuls responsables de cette gabegie qui gangrène le football gabonais, pourtant loin d’être ridicule sur le continent ? Le rang de pays émergent auquel aspire le Gabon passe aussi par la bonne gouvernance à tous les étages.

Article original : https://gabonreview.com/blog/les-voleurs-de-la-fegafoot-qui-a-mange-les-primes-des-pantheres-u-23/#ixzz1zrp4bWUx

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
131FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES