spot_imgspot_img

Le poisson en promotion au Centre de pêche de Libreville

La Direction Générale des Pêches et de l’Aquaculture a engagé depuis quelques temps une véritable lutte contre les prix des produits de pêche devenus presqu’inaccessibles à de nombreux ménages.

Ce sont deux cent tonnes (200 T) de poissons qui ont été stockés depuis plusieurs heures au tout nouveau centre de pêche de Libreville sis derrière le marché d’Oloumi. Cet effort de la DGPA vise à réduire considérablement les prix exorbitants des produits de pêche. Depuis plusieurs mois et à l’image des produits de consommation les plus prisés par les Gabonais, les prix des produits de pêche se sont envolés. Conséquences : le kilogramme de poissons pesé sur des balances peu fiables coûte de plus en plus cher et l’on atteint même les 4000 fcfa.

L’expérience des centres de pêche artisanale a fait ses preuves notamment à Lambaréné et Port-Gentil où les populations ont définitivement tourné la page des grossistes et détaillants spéculateurs. A Libreville, c’est la même attente. Que les populations viennent au CAPAL pour y acheter du poisson à moindre coût. 12.000 f cfa pour le carton de 24 kg. 2.500 f cfa le kilogramme du poisson rouge. L’offre ne manque pas de fasciner puisque la dorade, le capitaine, le ‘rouge’, le maquereau et autres sont en vente au CAPAL.

Selon le Directeur Général des Pêches et de l’Aquaculture, Guy Anicet Rerambyath, « les populations sont gagnantes en venant acheter au CAPAL. Notre objectif est de rendre les produits de pêche accessibles à tous […] il nous faut atteindre les prix les plus bas possibles ».

L’un des problèmes majeurs pour les acteurs du CAPAL, c’est l’échange que doivent assurer des pirogues qui vont chercher les produits sur les navires de pêche pour venir les déposer sur le quai aménagé aux abords du Centre. Les infrastructures et la profondeur des eaux ne sont pas forcement favorables au besoin de faire accoster les navires.

Guy Anicet Rerambyath reconnaît aussi que l’accès au CAPAL est encore difficile, ce qui réduit la fréquentation. Mais une voie d’accès pavée est en état de réalisation et devrait être livrée bientôt. « Nous attendons la voie qui sera bientôt finie, et cela devrait permettre d’avoir une meilleure affluence ». Pour l’heure, Le CAPAL est accessible par le marché d’Oloumi à pieds et par le quartier Lalala à Droite en voiture.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
131FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES