spot_imgspot_img

La situation des malades mentaux interpelle

La présence des malades mentaux déambulant dans la capitale gabonaise nécessite que l’on s’interroge un temps soit peu sur cette question au regard de l’ampleur de la maladie et du caractère morale et sécuritaire qu’elle engendre.

Il n’est pas surprenant aujourd’hui de faire cent mettre à Libreville sans que l’on soit en face d’un malade mentale. Des rencontres qui nous renvoient une mauvaise image en matière d’éducation et de la morale. Une situation qui nécessite que l’on s’interroge sur le suivi de ces malades dans les centres psychiatriques.

La journée internationale de la santé mentale devrait permettre aux autorités gabonaises d’une part et aux parents des malades mentaux d’autre part d’asseoir les bases d’une véritable prise en charge des malades.

La construction prochaine par le gouvernement d’un centre de psychiatrie, répondant aux normes internationales dans ce domaine, serait déjà une première réponse donnée aux préoccupations des familles ayant des malades mentaux.

Le gouvernement gabonais doit une fois de plus mettre les bouchées doubles afin d’asseoir son image et répondre aux attentes des malades qui n’attendent qu’un geste de bien être.

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
131FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES