spot_imgspot_img

La Fegafoot encore prise au dépourvu… pour renouveler son bureau

Lors du comité exécutif de la Fédération gabonaise de football (Fegafoot) organisé le samedi 29 décembre 2012, on a appris que l’actuel président, Placide Dieudonné Engandzas Lembangou, ne sera pas candidat à sa propre succession. D’autant moins qu’il brigue, depuis quelque temps, un poste au comité exécutif de la Confédération africaine de football (CAF).

Le bureau de la Fegafoot, réuni en congrès extraordinaire, le 14 juillet 2012 © les-pantheres.com

L’actuelle équipe dirigeante de la Fegafoot est en poste depuis 2008. Son mandat arrivant à terme officiellement le 9 janvier 2013, le premier vice-président, chargé du département juridique de cette instance, Jean de Dieu Moukagny Iwangu, au cours d’une réunion du Comité exécutif, se demandait comment gérer la période de transition. «Après le 9 janvier 2013, comment gérer la transition avant l’élection d’un nouveau bureau ?», s’interrogeait-il.

Pour répondre à cette interrogation, M. Moukagny Iwangu a indiqué que les statuts de la Fegafoot ont été envoyés à la Fédération internationale de football association (Fifa), à la CAF et aux autorités locales pour lecture et éclairages, du fait que la date des élections pour le renouvellement du bureau n’est pas encore fixée. En outre, on constate l’absence de candidatures à la succession de Placide Engandzas. Ce dernier a effet annoncé officiellement qu’il n’entendait pas briguer un autre mandat selon une note parvenue du service communication de la fédération, qui précise par ailleurs que «le président sortant a encouragé les autres membres du bureau fédéral à briguer les suffrages à l’occasion de la prochaine assemblée générale élective de la Fegafoot, dont on ignore la date».

Placide Engandzas, en poste depuis peu à Bruxelles dans le cadre de ses activités professionnelles, s’est lancé, avec le «soutien total» de la Fegafoot, à la conquête d’un siège au Comité exécutif de la CAF après une tentative infructueuse en 2004.

Des voix s’élèvent déjà pour protester contre d’éventuelles tricheries et fraudes qui risquent d’entacher la régularité du renouvellement des membres de la Fegafoot. Le premier à monter au créneau est le groupe des Panthernautes qui dénonce l’attribution de la voix des supporters à une association «inactive». Pour ce mouvement de supporters du onze national, «il serait de bon ton de regarder de près l’existence et la présence réelle sur le terrain de certaines associations qui ne sont ressuscitées qu’en période d’élections à la fédération. C’est ainsi le cas pour l’association qui détient la voix attribuée aux supporters. Le problème c’est que cette association est inactive depuis de nombreuses années et sert de couverture à un dirigeant de la fédération pour s’assurer de pouvoir monnayer la voix des supporters au candidat le plus offrant.»

En appelant à un vote utile, les Panthernautes, sur leur site internet, interpellent les délégués qui seront appelés à voter pour élire le prochain président de la fédération gabonaise de football. «L’avenir du football gabonais pour les quatre prochaines années est entre vos mains. Vous allez choisir les orientations du football national pour le prochain mandat olympique… Il vous appartient de lire les projets des candidats, de sanctionner ceux qui ont contribué à la régression de notre football et de choisir le candidat qui aura le projet le plus porteur pour notre sport-roi».

«Par le passé, cette élection s’est souvent faite sur des considérations de copinages ethno-régionalistes. Toutes choses qui s’éloignent du critère principal, qui est de plébisciter un projet porteur pour le football national», indiquent-ils.

Au-delà, les Panthernautes qui suivent le football gabonais de près, fustigent le fait que le président intérimaire de la Fegafoot, Jean de Dieu Moukagny Iwangu, puisse parler de l’organisation du cinquantenaire du football gabonais alors que l’on devrait s’atteler à renouveler le bureau directeur de cette instance. «Nous estimons juste qu’il est hors de propos de penser à organiser des festivités maintenant alors qu’une échéance importante (élection du président de la fédération) nous attend et qu’aucune information n’a toujours pas filtré sur ce sujet. Mettre la priorité sur le cinquantenaire à nos yeux aujourd’hui est un contre sens. Le bureau fédéral avait tout le temps depuis 2011 pour préparer les festivités de ce cinquantenaire», relèvent les Panthernautes qui précisent en outre que «pour rappel, le mandat de l’équipe sortante de la fédération expire le 7 janvier 2013. Après cette date, cette équipe sortante sera considérée comme illégale aux yeux de la Fifa».

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
132FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES