Rougier (Paris:RGR) annonce un chiffre d’affaires de 124,9 ME, en repli de 21,2% par rapport à 2008. Confirmant l’inflexion de tendance observée tout au long de l’année, le chiffre d’affaires du 4ème trimestre 2009 s’élève à 33,4 ME, en progression de 6,5% comparé au 4ème trimestre 2008 ; il représente le plus fort trimestre de l’année, en augmentation de plus de 9 % par rapport aux trois trimestres précédents qui étaient quasiment équivalents. Compte tenu de son adaptation pleine et continue à l’environnement économique, Rougier anticipe la poursuite du redressement de ses performances en 2010.
Evolution par activité
Importation et Distribution France : performances solides au 4ème trimestre
La branche importation et distribution en France réalise un chiffre d’affaires au 31 décembre 2009 de 35,2 ME, en diminution de 21,3% par rapport au 31 décembre 2008. Le 4ème trimestre affiche une croissance des ventes de 4% par rapport à la même période de l’année 2008 ; la mobilisation des actions commerciales et l’affermissement des prix de vente soutenant la bonne résistance de l’activité dans une conjoncture morose.
Afrique et Commerce International : nette amélioration de l’activité en fin d’année
Soutenue par la fin du déstockage dans les principaux pays développés, la branche Afrique et Commerce International s’est sensiblementaméliorée sur le dernier trimestre. Le chiffre d’affaires du 4ème trimestre 2009 est en hausse de 4,6% par rapport au 4ème trimestre 2008 ; par rapport au 3ème trimestre 2009, l’activité est en croissance de 12 %. Pour l’ensemble de l’année 2009, le chiffre d’affaires ressort à 98,7 ME, en retrait de 21% par rapport à l’année précédente, tenant compte de la fermeture de deux sites industriels et forestiers jusqu’en octobre 2009.
Evolution du mix-produit
Dans un contexte de marché mondial déprécié, le chiffre d’affaires consolidé 2009 montre une évolution du mix produit conforme aux attentes :
Pour faire face à une demande en grumes favorablement orientée, Rougier a amplifié ses actions commerciales sur ce marché, profitant ainsi des autorisations temporaires données par le Cameroun. Les ventes de grumes sont en hausse de 1,5% en 2009 pour représenter 39,5% du chiffre d’affaires contre 30,7% au 31 décembre 2008. Le 4ème trimestre 2009 a continué d’être porté par le dynamisme des marchés asiatiques de la construction et des infrastructures ; sur la période, le chiffre d’affaires est en progression de 17,4% par rapport au 3ème trimestre 2009.
Sur l’ensemble de l’année, les ventes de sciages ont été plus exposées aux variations des marchés sous-jacents de la construction dans les principaux pays développés et aux effets du déstockage tout au long de la chaîne de distribution ; elles enregistrent un recul de 36,2% en 2009 pour représenter 37,5% du chiffre d’affaires consolidé contre 46,4% en 2008. Au 4ème trimestre 2009, les ventes sont néanmoins restées comparables à celles du 4ème trimestre 2008 en raison d’une demande plus ferme et d’une stabilité des prix retrouvée.
Favorisées par la certification FSC, les ventes de contreplaqués montrent une bonne résistance à 23% du chiffre d’affaires consolidé, soit un niveau identique à celui de l’année précédente. Les ventes au 4ème trimestre 2009, en hausse de 13% par rapport au trimestre précédent, ont bénéficié d’une amélioration du mix-produit et des prix de vente.
Evolution par zone géographique

Au 31 décembre 2008 2009
Europe 63,0% 56,4%
Asie 21,1% 33,2%
Bassin Méditerranéen et Moyen-Orient 10,9% 7,8%
Amérique 2,6% 1,0%
Afrique subsaharienne 2,4% 1,6%
Au cours de l’exercice 2009, les volumes vendus par Rougier ont été particulièrement impactés sur les marchés européens et américains. L’adaptation de la politique commerciale a néanmoins permis de bénéficier de la dynamique de croissance de certains pays émergents.
Evolution de la situation financière au 31 décembre 2009
Au regard du plan d’économies de coûts mis en?uvre et amplifié dans le courant du second semestre 2009, la meilleure tenue de l’activité sur la fin de l’année permettra de limiter la perte opérationnelle au second semestre, inférieure à celle du premier semestre.
Par ailleurs, Rougier devrait avoir amélioré sa trésorerie sur le second semestre, à la fois par la réduction des investissements nets et par le contrôle de son besoin en fonds de roulement.
Point sur la situation au Gabon
Concernant la décision du gouvernement gabonais d’interdire à compter de 2010 l’exportation de grumes, la stratégie de Rougier axée sur la création de valeur et la maîtrise globale de la filière est un atout solide pour limiter à court terme les impacts de cette nouvelle situation et en tirer le meilleur parti à moyen terme.
Acteur majeur de l’industrie forestière au Gabon avec trois usines de premier plan, Rougier entend jouer un rôle clé dans la politique d’industrialisation visant à favoriser directement et indirectement la transformation locale et l’emploi. Dans cette perspective, la certification FSC obtenue en 2008 est un facteur différentiant. Elle lui permet dès aujourd’hui de commercialiser ses grumes auprès d’industriels implantés localement afin que ceux-ci répondent à l’exigence croissante des marchés finaux pour des produits certifiés issus de forêts gérées durablement.
Cette interdiction devrait également bénéficier en 2010 à la production de grumes de Rougier dans les autres pays (Cameroun et Congo).
Au-delà de l’interdiction d’exportation de bois en grumes, Rougier considère que la seule mesure permettant de préserver la forêt gabonaise réside dans l’aménagement et la gestion responsables des forêts, axe fondamental de la stratégie de développement de Rougier depuis une dizaine d’années.
Perspectives
L’amélioration de la tendance observée en fin d’année 2009 laisse augurer en 2010 d’une reprise progressive de la situation commerciale, portée par l’évolution favorable de la demande dans certains pays émergents et par la réduction de l’offre en bois tropicaux.
Avec un niveau de commandes supérieur aux trimestres précédents, les deux sites industriels et forestiers précédemment arrêtés et redémarrés au début du 4ème trimestre 2009 montent en charge pour tourner rapidement à pleine capacité.
Ces éléments, conjugués au plein effet du plan de réduction des frais de structure et des coûts de production, devraient permettre à Rougier de renouer progressivement avec la rentabilité.

LAISSER UN COMMENTAIRE

Please enter your comment!
Please enter your name here