spot_imgspot_img

Communiqué: La maman de Daniel Mengara décédée inhumée dimanche à Minvoul

MISE A JOUR, lundi 6 juillet 2009: Suite à son décès du samedi 4 juillet, la maman de Daniel Mengara a été inhumée et mise en terre hier dimanche 5 juillet à 15h00 à Minvoul après une messe. (Vous pouvez écouter la messe d »inhumation en cliquant ici).

Le corps avait été ramené d’Oyem samedi pour être exposé jusqu’au moment de l’enterrement dimanche à 15h00.

Le corps n’a pas pu être préservé car la maman avait, de son vivant, exprimé le désir de ne laisser personne manipuler ou découper son coprs. La famille n’a donc pas pu faire appel aux procédés de conservation de GaboSep et il n’a pas été possible pour la famille de garder son coprs plus longtemps vu que Daniel Mengara, ne disposant pas d’un passeport, n’aurait pas pu se rendre au Gabon à temps pour l’enterrement. Si Daniel Mengara avait disposé de son passeport samedi, il aurait pu prendre l’avion dès l’annonce de la mort de sa maman et se retrouver à Minvoul pour un enterrement tardif le lundi ou le mardi au plus tard. Mais l’éventualité d’obtenir un passeport ou un visa sur passeport américain en plein weekend a été impossible vu l’impossibilité de contacter les services consulaires en plein week-end. Toutes les tentatives faites dans ce sens pour une procédure d’urgence, même dans la cadre de la délivrance d’un tenant lieu de passeport, ont échoué.

Daniel Mengara s’efforcera donc de se rendre au Gabon le plus rapidement possible pour les cérémonies familiales si, entretemps, il arrive enfin à obtenir son passeport des autorités gabonaises.  Toutes les tentatives d’obtenir ce passeport sont restées infructueuses pour le moment.

Quel drame qu’un fils ne puisse pas se rendre à l’enterrement de sa mère à cause de la privation de passeport dont il fait l’objet de la part de son gouvernement. Un passeport disponible en tous temps autait permis à Daniel Mengara, en plein samedi, de tout simplement prendre n’impote quel avion et de se rendre chez lui.

Qule drame qu’un droit aussi simple que le passeport ait des conséquences aussi terribles sur la vie d’un citoyen.



Communiqué du samedi 4 juillet 2009:


Communiqué: La maman de Daniel Mengara est décédée ce jour à Oyem

Le BDP-Gabon Nouveau a le regret de faire part à tous les Gabonais et amis du Gabon du décès de la mère de Daniel Mengara, que la famille venue de toute urgence de Minvoul et de Libreville disait encore être entre la vie et la mort à l’hôpital provincial d’Oyem.

Elle aurait été évacuée en voiture hier dans la nuit par la famille de l’hôpital départemental de Minvoul à l’hôpital provincial d’Oyem.

Le diagnostic des médecins d’Oyem faisait état d’un accident cardiovasculaire (ACV) résultant de complications découlant d’une condition d’hypertension et de problèmes respiratoire chroniques qu’elle traînait depuis des années et que le manque de structures de suivi médical à Minvoul n’avait pas pu clairement identifier. Les médecins d’Oyem semblaient penser que les médecins de Minvoul n’ont pas su diagnostiquer sa condition et auraient dû organiser son évacuation depuis bien longtemps.

Le frère du Dr. Daniel Mengara, qui est médecin militaire, semblait penser que rien ne pouvait être fait, surtout pas dans les conditions d’équipement de l’hôpital d’Oyem où il n’existe même pas un scanner capable de faire voir les conditions du cerveau et orienter vers la possibilité d’une opération salvatrice. La mère de Daniel Mengara s’apprêtait à se rendre au Cameroun pour y rechercher des soins pour sa maladie quand la dernière attaque l’a foudroyée. Ramenée à l’hôpital de Minvoul, elle y a été gardée par un médecin qui a confondu cette dernière attaque avec ses chutes asthmatiques habituelles. Tout ce que la maman de Daniel Mengara souhaitait c’est revoir encore une fois son fils.

Le Dr. Daniel Mengara souhaite maintenant se recueillir sur sa douleur et demande aux autorités gabonaises d’au moins accélérer la délivrance soit de son passeport bloqué depuis 2004, soit d’un visa sur son passeport américain au consulat du Gabon à New York, pour qu’il puisse au moins se rendre à l’enterrement de sa mère. Le Dr. Daniel Mengara n’avait déjà pas pu se rendre, il y a quelques années, à l’enterrement de son beau père, l’homme qui l’avait élevé après que le père naturel de Daniel Mengara était décédé de maladie non diagnostiquée alors qu’il n’avait que 5 ans.

Le. Dr. Daniel Mengara demande aux Gabonais de rester forts comme sa mère qui a lutté contre la maladie depuis des années, dans un pays où des milliers de Gabonais, comme elle, meurent chaque année de maladies pourtant soignables, mais qui deviennent parfois chroniques faute de structures médicales adéquates.
Le BDP-Gabon Nouveau demande aux Gabonais et amis du Gabon de garder dans leurs cœurs et dans leurs prières la mère du Dr. Daniel Mengara, cette femme forte qu’il a décrite avec émotion lors de sa déclaration de candidature à la présidence de la République le 20 juin dernier à Paris.

Nous vous informerons dans les tous prochains jours où vous pourrez adresser vos condoléances et vos marques de soutien moral à la famille durement éprouvée par cette femme que Daniel Mengara décrit souvent comme le monument de sa vie, ayant même publié un roman intitulé « Mema » (en anglais) en son honneur en 2003..

BDP-Gabon Nouveau
P.O. Box 3216 TCB
West Orange, New Jersey, 07052, USA
Tel: 973-447-9763
Fax: 973-447-9763

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
132FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES