spot_imgspot_img

Rétrospective BDP: Mai 2009 ou Quand le mouvement « Bongo Doit Partir » faisait trembler le régime des Bongo

Pour ceux n’ayant pas la mémoire historique du Gabon, ou pour ceux qui ont tendance à croire que le mouvement qu’on appelle « BDP » (Bongo Doit Partir) n’a jamais rien eu comme impact sur le terrain politique gabonais, une petite rétrospective a lieu d’être.

Les archives ci-dessous, qui viennent du BDP et des médias du monde, offrent une rétrospective sur comment le BDP a secoué le régime des Bongo au petit mois de mai 2009, et ce pendant les deux semaines qui ont précédé l’annonce de la mort du dictateur Omar Bongo le 6 juin. Cela explique aussi, pourquoi, en dernière analyse, le régime avait refusé la candidature du BDP aux élections présidentielles de 2009 car nous fumes les premiers non seulement à constater la vacance du pouvoir au Gabon en 2009, mais aussi ceux qui ont forcé le régime à avouer qu’Omar Bongo était mort. Nous fîmes ce forcing quand nous annonçâmes, depuis Bruxelles, que nous allions nous rendre à Barcelone pour voir de nos propres yeux le corps du « malade » Omar Bongo qu’on y disait hospitalisé et toujours vivant (« URGENT ! Une délégation du BDP prochainement en Espagne pour établir la vérité sur l’état de santé d’Omar Bongo » : http://www.bdpmodwoam.org/articles/2009/05/31/urgent-une-delegation-du-bdp-prochainement-en-espagne-pour-etablir-la-verite-sur-letat-de-sante-domar-bongo/. Quelques jours après, le régime annonçait la mort d’Omar Bongo.

Une façon de dire que nous compatissons grandement avec les déboires actuels de l’Union Nationale, un parti non seulement interdit, mais qui, depuis, subit, comme nous au mois de mai 2009 et bien avant, des interdictions de tenir des meetings, interdictions qui n’ont pas lieu d’être dans un pays faussement présenté comme démocratique. Et quand on y ajoute des morts de militants, personne ne peut rester insensible aux souffrances endurées par le Peuple gabonais depuis que les Bongo Ondimba sont au pouvoir.

Le travail politique du BDP-Gabon Nouveau depuis décembre 1998, et ce avant que le BDP-Gabon Nouveau ne se transformât en parti politique sous le nom de « BDP-Modwoam » en janvier 2012, a toujours consisté en une constance idéologique et politique qui en a toujours fait un mouvement d’avenir pour le Gabon, mouvement dont tout le potentiel (insurrectionnel) se trouve encore devant nous. Créé pour le seul but de rechercher au Gabon le changement insurrectionnel comme la seule voie de l’alternance politique au Gabon, la première partie de l’existence du BDP (décembre 1998 – juillet 2009) a consisté à se constituer en mouvement activiste pour la prise de conscience par les Gabonais des vrais enjeux qui bloquent toute possibilité de changement par les urnes au Gabon, et ce au moment où trop de Gabonais croyaient encore au miracle de la bonne volonté des Bongo. La seconde partie de son existence (2012-???), maintenant que la majorité des Gabonais semblent d’accord avec lui que le Gabon ne changera que par une insurrection, va être une étape d’implication directe sur le terrain, pour le seul but d’une insurrection libératrice au Gabon, passage obligé pour notre pays.

C’est dire que, nous aussi, au BDP, nous avons combattu et subi le régime des Bongo, à commencer par l’emprisonnement de six de nos militants en 2003 (fait largement archivé non seulement Amnesty International et le Département d’Etat américain, mais aussi dans les médias).

Certes, il est vrai que le BDP n’a jamais « été sur le terrain » au sens classique du terme, mais son impact politique au fil des années a largement dépassé l’action de certains des groupes ou partis politiques sur le terrain. Il a fait montre d’un impact bien au-delà de la capacité d’un groupe dit « virtuel » ou « groupusculaire ». Un mouvement qui, n’étant pas encore pleinement sur le terrain, se voit néanmoins interdit de meetings en même temps que son leader est convoité par le régime (Daniel Mengara a refusé par six fois de rencontrer Omar Bongo entre 1998 et 2009, et par deux fois, de rencontrer Ali Bongo (en juillet 2009), ne peut être ignoré. La constance du BDP reste, pour le Gabon, la garantie du « plan B » car le nom « Bongo Doit Partir » n’a pas été choisi par hasard. Ce nom reflète la constance stratégique d’un combat qui ne cessera qu’avec le départ du pouvoir du « dernier des Mohicans embiaffrés » du clan des Bongo Ondimba. Et tant qu’un Bongo Ondimba sera au pouvoir, le BDP, sans prétendre à une quelconque exclusivité du combat insurrectionnel, continuera à exister, et à rechercher les voies de l’insurrection libératrice au Gabon. Ce n’est donc pas une question de si, mais une question de quand. « Le temps est un autre nom de Dieu », disait Laurent Gbagbo.

Oui, le BDP n’a peut-être pas les moyens de sa politique aujourd’hui, mais cela ne l’empêchera pas de les avoir demain. Et surtout, cela ne l’empêchera pas de continuer à avoir l’impact que, SANS MOYENS, il a eu jusqu’à présent sur le terrain politique national, puis à demeurer la source d’idées libératrices pour ceux qui, au Gabon, veulent la rupture radicale. Pour le BDP, devenu BDP-Modwoam aujourd’hui, il n’y a rien qui dise que seul le BDP peut libérer le Gabon. Exposer donc, aux yeux de tous les Gabonais, ses idées insurrectionnelles veut dire laisser la possibilité à tout Gabonais qui en a les moyens de se servir ou de s’inspirer de ces idées pour libérer le Gabon. Et si personne d’autre ne peut ou ne veut le faire, il incombe simplement au BDP de continuer à se préparer et à s’organiser pour pouvoir, à son tour, être sur le terrain un jour afin d’y mener lui-même le combat insurrectionnel tel qu’il l’aura lui-même préparé, seul ou en collaboration avec d’autres, et sans improvisation. La première étape de ce processus fut la transformation du BDP en parti politique en janvier 2012. Le seconde étape en sera le Congrès prévu pour décembre 2012. Le temps dira le reste.

Oui, personne ne connaît le BDP au Gabon, disent certains. Oui, le BDP est un mouvement virtuel caché derrière un ordinateur disent d’autres. C’est vrai, mais ce n’est pas à un ordinateur que le Ministre de l’intérieur en poste à l’époque a interdit de tenir un meeting à Rio le 23 mai 2009 (voir ci-dessous). Et ce n’est pas un ordinateur qu’Omar Bongo et Ali Bongo ont convoité depuis 1998.

Certes, les Bongo sont toujours là, mais ce n’est que partie remise. Le BDP et les Bongo, c’est, comme on dit, « mbêmbê », corps à corps, un combat jusqu’au finish.

Mais pour ceux qui ne savent pas ce que c’est le BDP et la force de son idéologie, les archives ci-dessous, du moins de mai 2009, aideront à éclairer notre perspective du combat.

Source BDP, 28 mai 2009: Interdiction du meeting de Rio : Le Dr. Daniel Mengara répond à Mba Obame : « Monsieur le ministre, vous déshonorez le titre de « docteur » en science politique que vous portez ».
http://www.bdpmodwoam.org/articles/2009/05/28/interdiction-du-meeting-de-rio-le-dr-daniel-mengara-repond-a-mba-obame-monsieur-le-ministre-vous-deshonorez-le-titre-de-docteur-en-science-politique-que-vous-portez/

Source AGP, 28 mai 2009: « Gabon : Un mouvement politique non reconnu demande la démission du gouvernement Jean Eyéghé Ndong »
http://www.bdpmodwoam.org/articles/2009/05/28/gabon-un-mouvement-politique-non-reconnu-demande-la-demission-du-gouvernement-jean-eyeghe-ndong/

Source GabonEco, 26 mai 2009: « Gabon : Les forces de l’ordre interdisent une manifestation anti-Bongo à Libreville »
http://www.bdpmodwoam.org/articles/2009/05/26/gabon-les-forces-de-lordre-interdisent-une-manifestation-anti-bongo-a-libreville/

Source Courrier International, 25 mail 2009: « L’opposition gabonaise commence à donner de la voix »
http://www.bdpmodwoam.org/articles/2009/05/25/lopposition-gabonaise-commence-a-donner-de-la-voix/

Source AGP, 24 mai 2009: « Les forces de l’ordre interdisent une manifestation anti-Bongo à Libreville »
http://www.bdpmodwoam.org/articles/2009/05/24/les-forces-de-lordre-interdisent-une-manifestation-anti-bongo-a-libreville/

Source AFP, 23 mail 2009: Gabon/santé Bongo: manifestation demandant la démission de Bongo interdite
http://www.bdpmodwoam.org/articles/2009/05/23/gabonsante-bongo-manifestation-demandant-la-demission-de-bongo-interdite/

Source BDP, 23 mail 2009: « Gabon: Meeting du BDP-Gabon Nouveau interdit à Libreville »
http://www.bdpmodwoam.org/articles/2009/05/23/gabon-meeting-du-bdp-gabon-nouveau-interdit-a-libreville/

Source BDP, 23 mai 2009: « Gabon: Important dispositif militaire à Rio pour empêcher un meeting du BDP à Libreville »
http://www.bdpmodwoam.org/articles/2009/05/23/gabon-important-dispositif-militaire-a-rio-pour-empecher-un-meeting-du-bdp-a-libreville/

Source BDP, 23 mail 2009: « URGENT: Un important dipositif militaire au carrefour Rio pour Empecher une manifestation du BDP »
http://www.bdpmodwoam.org/articles/2009/05/23/un-important-dipositive-militaire-au-carrefour-rio-pour-empecher-une-manifestaion-du-bdp/

Source BDP, 20 mail 2009: « Où est donc passé Omar Bongo Ondimba? Le mouvement « Bongo Doit Partir » pose la question à Rio ce Samedi à 15h00″
http://www.bdpmodwoam.org/articles/2009/05/20/ou-est-donc-passe-omar-bongo-ondimba-le-mouvement-bongo-doit-partir-pose-la-question-a-rio-ce-samedi-a-15h00/

Service Propagande
BDP-Modwoam
P.O. Box 3216 TCB
West Orange, New Jersey 07052, USA

Home


Tél/Fax: +1.973-447-9763

Exprimez-vous!

LAISSER UN COMMENTAIRE

S'il vous plaît entrez votre commentaire!
S'il vous plaît entrez votre nom ici

spot_imgspot_img

Articles apparentés

spot_imgspot_img

Suivez-nous!

1,877FansLike
131FollowersFollow
0SubscribersSubscribe

RÉCENTS ARTICLES